Réforme de la coopération monétaire avec l’UEMOA

LA RéFORME DES RELATIONS DE COOPéRATION MONéTAIRE ENTRE L’UEMOA ET LA FRANCE


Le 21 décembre 2019, le Président ivoirien, A. Ouattara et le Président fran?ais E. Macron, ont annoncé une réforme des relations de coopération monétaire entre la France et l’UEMOA. La monnaie des pays de l’UEMOA changera de nom dès 2020 pour devenir l’? ECO ?. Cette évolution s’inscrit dans la cadre de la constitution d’une monnaie unique de la Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La Zone franc

La Zone franc est un espace monétaire et économique original, associant la France à quinze états d’Afrique subsaharienne :

huit états en Afrique de l’Ouest regroupés au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), six états en Afrique centrale, regroupés au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), ainsi que l’Union des Comores. En Afrique de l’Ouest, les huit états de l’UEMOA sont : le Bénin, le Burkina Faso, la C?te d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. En Afrique centrale, les six états de la CEMAC sont : le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo et le Tchad. Les principes sur lesquels repose la Zone franc sont inscrits dans les conventions monétaires de 1972 (pour la CEMAC), 1973 – révisée en 2019 (pour l’UEMOA) et 1979 (pour les Comores).

Le projet de monnaie unique des quinze pays de la CEDEAO : origines et actualité

Les états membres de la CEDEAO ont lancé en 1983 le projet de création d’une monnaie unique.

Organisation économique intergouvernementale créée en 1975, la CEDEAO est composée de quinze états d’Afrique de l’Ouest, dont les huit états membres de l’UEMOA (cf. carte) ; elle a vocation à coordonner les actions des pays dans différents domaines. Le 29 juin 2019, les chefs d’état de la CEDEAO se sont accordés sur certains paramètres de cette future monnaie unique, dont son nom (ECO) et son calendrier de mise en ?uvre (progressif, à partir de 2020 en fonction du respect par les pays de critères de convergence).

Le contenu de la réforme de la coopération monétaire entre la France et l’Afrique de l’Ouest

La réforme, annoncée le 21 décembre 2019, s’inscrit dans la feuille de route du projet de monnaie unique de la CEDEAO. 

Elle comporte trois évolutions majeures :

?    le changement de nom de la monnaie de l’UEMOA, qui deviendra l’ECO au cours de l’année 2020 ;
?    la fin de la centralisation de la moitié des réserves de change de la Banque centrale des états de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur un compte d’opérations ouvert au Trésor fran?ais ;
?    le retrait des représentants de l’état fran?ais des instances de gouvernance dans lesquels ils étaient présents, notamment le conseil d’administration de la BCEAO, ainsi que la Commission bancaire de l’UMOA.

Une nouvelle convention de coopération avec la France actant de ces évolutions a été paraphée par le ministre fran?ais de l’économie et des finances et le président du Conseil des Ministres de l’UEMOA.

Sont en revanche maintenus : la parité fixe avec l’euro, au cours inchangé de 1 euro = 655,957 francs CFA et la garantie par la France de la convertibilité illimitée en euros de la monnaie émise par la BCEAO, l’ECO.

Ainsi, si la BCEAO manque de disponibilités pour couvrir ses engagements en devises, elle pourra se procurer les euros nécessaires auprès de l’état fran?ais, qui demeure ainsi le garant financier.

Le Gouverneur de la BCEAO, T. M. Kone, indique ainsi dans un communiqué de presse : ? […] dans l’optique de faire de l’ECO le fondement du dynamisme de l’union économique, ainsi que de la prospérité des populations des pays concernés, les plus Hautes Autorités de l’UEMOA ont souhaité conserver deux piliers clefs de la stabilité monétaire de la zone : le maintien du taux de change fixe par rapport à l’euro (qui assure la parité actuelle) et la garantie de convertibilité illimitée de la monnaie par la France. ?.

Le nouvel accord de coopération monétaire entrera en vigueur après sa ratification par la France et les états-membres de l’UEMOA.

Mis à jour le : 09/06/2020 10:15