Vous êtes ici

Une place majeure dans la fabrication des billets en euros

Premier producteur de billets de l’Eurosystème, la Banque de France a produit, depuis le lancement en 2002 de la monnaie unique, un cumul de près de 24 milliards de billets €, soit 22,5 % du volume total imprimé à ce jour.

Fa?onnage des billets à l’Imprimerie

Spécialisée tout d’abord dans la production des coupures de basse dénomination de la série 1 (5, 10 et 20 euros), la Banque de France fabrique désormais toutes les coupures de la nouvelle série Europa, du billet de 5 € au billet de 200 €, soit au total six dénominations. Elle a largement contribué à la production des nouveaux billets de 100 et 200 € émis en mai 2019, assurant respectivement 20% et 46% du volume total de ces deux coupures fabriqué au sein de l’Eurosystème. Le volume annuel moyen de billets euro livrés par la Banque de France est de l’ordre de 1 à 1,5 milliard de billets.

En moyenne, chaque billet en circulation revient tous les six mois aux guichets des banques centrales nationales de la zone euro.

La durée de vie moyenne d’un billet est de trois années, mais elle varie fortement suivant la coupure : environ 1 an et demi pour le billet de 10€. Les billets de 100€ et 200€ € étant le plus souvent utilisés à des fins de thésaurisation, ils sont mieux conservés et leur durée de vie est plus longue. Outre l’objectif de garder une longueur d’avance sur les faussaires, l’introduction des nouveaux billets de la série ? Europe ? doit permettre un allongement de leur durée de vie. L’émission de la nouvelle gamme est progressive et s’étale sur plusieurs années. à ce jour, quatre coupures de la série ? Europe ? ont fait leur entrée dans le portefeuille des consommateurs : le billet de 5 € (2 mai 2013), celui de 10 € (23 septembre 2014), celui de 20 € (25 novembre 2015) et, plus récemment, le billet de 50€ (4 avril 2017).

Mis à jour le : 03/10/2019 10:33